Skip to content

Une interview rare de Gérard Basquiat

29/10/2010

Le Musée d’Art Moderne de Paris a une exposition qui rend hommage à  Jean Michel Basquiat.

Jean Michel Basquiat

Il était né à Brooklyn  le 22 décembre 1960 et mort le 12 août 1988 à SoHo.

Artiste peintre américain d’origine haïtienne  et porto-ricaine.

Il n’est pas nécessaire de faire une sorte de revue de son passé car le net est rempli d’informations et quelques films tels « Underground 81″ et plus récemment The Radiant Child » (l’Enfant Radieux) montrent des échantillons de son travail.

Ce qui est intéressant c’est l’arrivée de son père qui témoigne et rend hommage à son fils.

Gérard Basquiat a donné une interview a propos de Jean Michel et du travail artistique. Un beau geste. C’est un homme qui a du style, portant un costume, une chemise et une cravate de soie.  Pour lui son fils était un génie. Dès 4 ans, Jean Michel avait le dessin et l’art en lui.

Toutefois, Gérard Basquiat est un homme blessé par la disparition de son fils. Il ne désire pas parler en détail de la vie de  Jean Michel mais préfère mentionner les oeuvres uniques et incroyables peintes soit sur des murs de New York sous le pseudonyme de SAMO, soit sur des toiles de grandes tailles et même sur des supports comme des portes de frigos et des meubles.

L’ascension de Jean Michel Basquiat fut aussi rapide que sa chute. Sa peinture passe de la rue au tableau très rapidement. Vite peut être trop vite ses créations atteignent 10.000 Dollars.

Andy Warhol le rend sous son aile. Tout le monde veut du Basquiat. A tel point que Jean Michel Basquiat lui-même ne comprend pas ce qui se passe et tombe dans la spirale infernale.

Ses toiles atteignent alors jusqu’à 50.000 Dollars. Son mode de vie a changé et malheureusement la cocaïne a envahi son esprit, jusqu’alors pur.

La plupart de ses oeuvres se vendent le soir même des vernissages. C’est alors la course à la production, à l’argent et à la drogue !!!

Lors du décès de Warhol, Jean Michel est alors indirectement orphelin…il est anéanti et se sent perdu. Après une cure de désintoxication, il replonge pour de bon et meurt d’une overdose alors âgé de 27 ans.

D’après son père, il reste beaucoup d’oeuvres à découvrir. Certaines resteront secrètes pour toujours. Toutefois, il en dévoile une plutôt immense ; « C’est le dernier tableau de Jean-­Michel, daté du 1er avril 1988 ».

Gérard Basquiat

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :