Skip to content

La mort de Louise Bourgeois

01/06/2010

Elle avait 98 ans et Paris lui avait enfin rendu hommage en 2008: la Française Louise Bourgeois est morte lundi 31 Mai à New York, où elle vivait.


Louise Bourgeois s’est éteinte à New York, à l’âge de 98 ans. Figure incontournable de l’art contemporain, elle était aussi devenue l’emblème de toute une génération féministe. Parce qu’en six décennies de carrière, elle n’avait cessé d’explorer les relations tumultueuses entre les hommes et les femmes.

Née en 1911 à Paris, de parents restaurateurs de tapisseries anciennes, Louise Bourgeois étudie les Beaux-Arts puis épouse en 1938 un historien d’art américain, Robert Goldwater, qu’elle suit à New York. Elle y reste et obtient en 1955 la nationalité américaine. La notoriété arrive sur le tard, lorsque le MoMA (Museum of Modern Art) lui consacre, en 1982, une rétrospective. Elle a alors 71 ans. En 2008, Paris lui rend hommage à son tour, après Londres et avant, de nouveau, New York, Los Angeles et Washington.

L’artiste laisse une oeuvre polymorphe – sculptures, installations, peintures – mais surtout impudique, dérangeante, cruelle, tragique, dans laquelle chacun peut projeter ses fantasmes. Ses Cellules sont des sortes de reconstitutions carcérales du huis clos familial; ses araignées de bronze géantes ressuscitent la figure de sa mère protectrice – trop sans doute.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :