Aller au contenu principal

Inspiration de votre interior design

18/06/2021

Chaque décennie (ou presque) a un style – que ce soit du point de vue de la mode, du design, des coiffures, de votre décoration intérieure.

Evolution des styles de coupes de cheveux – 1989

Il ne faut pas grand chose pour qu’un style devienne « fashionable« . Un footballeur, un chanteur, un acteur arbore un vêtement, un accessoire durant une soirée/festival et le lendemain tout le monde veut porter cela – le prix n’étant même plus un obstacle.

Exemple flagrant, durant les cérémonies royales entre Prince William et Catherine Middleton, les spectateurs scrutaient tous les détails des habits qui furent portés par le couple.

L.K Bennett avait alors vendu en quelques minutes la robe de Kate. Par la suite ce fut les Crocs de Prince George.

Crocs de Prince George avec Kate

Faut-il porter ce que les gens connus portent ou bien faut-il avoir son propre style pour se détacher de la masse ?

On connait bien le phénomène du mouton de Panurge. Curieusement, cela ne change pas malgré le progrès technologique. Il y a une sorte d’association continuelle entre ce que l’on voit chez les autres et ce que l’on désire pour soi-même. C’est comme essayer d’appartenir a un clan unique ou en fait tout est identique afin de s’y reconnaitre. L’appartenance a un groupe prestigieux qui apporterait alors un bien être mental peut être… ?

La Société est de plus en plus complexe à comprendre car tout change plus rapidement qu’il y a quelques années et parfois les genres se mêlent, se croisent et une chose quasi hybride apparait.

Cette répercussion se fait aussi dans le monde de l’immobilier et de la décoration intérieure.

A tel point que des magazines sont dédiés aux formes, couleurs de ce qui rendrait votre « home sweet home« , encore plus accueillant et extraordinaire. Pour en citer une poignée il y a:

Par ailleurs, la vie nocturne a aussi ses lots de lieux mythiques et über trendy. A Paris, sans aucun doute Serpent A Plume : Le manifesto de Alex en dit long.

Alors oui, tout cela est consacré à la vie extérieure mais qu’en est-il de votre vie intérieure ?

Dans la Capitale française, comme dans de nombreuses grandes villes, la vie se déroule à un rythme effréné entre les transports, le travail, les loisirs, les achats/livraisons… un vrai buzz urbain qui donne de moins de moins de temps aux gens – même si ils ont tous les gadgets pour leur faciliter la vie.

La vie Parisienne est un film en soi-même.

Les déménageurs comme les livreurs doivent trouver des astuces incroyables pour compléter leurs tâches difficiles en raison des appartements Haussmannien.

Architecture Haussmannienne

Il en est de même (indirectement), pour les potentiels acheteurs qui ne savent plus trop comment allier leur vie – débordante d’activités – et la recherche d’un appartement de rêve dans un monde de brute.

La jungle urbaine est en plein essor et les complications s’accumulent, le coronavirus n’ayant pas facilité les rendez-vous et les visites en « présentiel« . Heureusement, des experts en immobilier sont disponibles pour un service sur mesure tel un tailleur. Le chasseur immobilier de Paris est totalement à l’écoute des critères recherchés par le client. Il suffit juste de communiquer les informations du biens et le retour vous apportera le sésame tant voulu – un joyau pour certains.

Ce qui n’est jamais simple c’est de savoir se projeter car il y eu la mode des moquettes épaisses, des planchers, des papiers peints à motifs, des mûrs blancs de blanc, les plafonds élevés, les cuisines à l’américaine, des mezzanines…etc – Tout change mais tout revient a fortiori.

Vouloir un espace de vie générique n’est peut être pas la bonne option car au contraire d’une coupe de cheveux, cela n’est pas un choix interchangeable toutes les 4 ou 6 semaines.

Le retour du #confinement assoupli

07/11/2020

Il est tant de faire un retour en arrière rapide mais nécessaire, afin de faire une bonne récapitulation de ce qui arrive du point de vue sanitaire dans notre pays et dans le monde entier.

Rappelez-vous Mars 2020… c’est là que tout commença à partir en vrille.

Quasiment du jour au lendemain, nous devions rester chez soi. Une chose totalement utopique. Sachant que l’Italie avait déjà commencé ainsi que la Chine. Mais qui aurait pensé que ce virus s’échapperait d’un pays pour tout coloniser?!

Le monde entier est devenu prisonnier de la Covid19 (contraction de Coronavirus Disease > La maladie Covid). Il y a des piques de contamination ou il est conseillé de rester chez soi et d’éviter tous rassemblements/contacts avoir autrui ; que ce soit des amis, de la famille, des collègues ou voisins.

Donc, en Mai 2020, le port du masque chirurgical/facial fut fortement recommandé et ce fut la course afin de se procurer ce nouvel accessoire. Alors, l’avoir était une chose MAIS comment le porter correctement était encore pire. Même maintenant, nombreux ceux qui l’ont sous le menton ou sous le nez ne comprenant pas, semble-t-il, que ce virus se transmet par les voies respiratoires (nez, bouche).

Alors OUI, ce n’est pas confortable ou agréable MAIS, est-ce si important? Le but étant la protection pour soi-même et les autres. Lorsque les casques de motos ou la ceinture de sécurité furent obligatoire, il y avait aussi des « anti ». Désormais, ces deux choses sont rentrées dans les gestes quotidiens de protection de la sécurité routière.

Après 8 semaines de confinement total, la France décida de se sortir de cet isolement et à partir de Juin 2020, la vie recommençait doucement mais surement. Puis le système c’est emballé… les frontières fermées auparavant, furent réouvertes.

Les vacances d’Eté sont une sorte d’institution encrée dans la tradition annuelle, d’aller quelque part pour changer d’air. La petite histoire veut que les vacanciers gagnent les plages de la côte Atlantique et Méditerranéenne ainsi que La Corse.

Alors pour 2020, ce fut un exode gigantesque, non seulement pour les destinations côtières, mais aussi pour les pays proches tels l’Espagne, l’Italie, La Grèce…etc. Une folie du voyage total et dans certains pays, les plages étaient saturées sans respect des distances physiques/du port du masque. Une transmission exponentielle du virus se faisait sous les yeux insouciants des touristes agglutinés. Il fallait en profiter…. disaient certains.

Et c’est probablement durant cette période estivale que la 2ième vague Covid19 se préparait.

Certains disaient clairement qu’il y aura une seconde vague mais d’autres n’y croyaient pas.

Puis les mois de Septembre et Octobre 2020 virent un accroissement du nombre de cas – cela dû aux tests PCR devenus gratuits. Tout le monde allait se faire tester, pour des voyages futurs, ceux avec ou sans symptomes, les anxieux, les cas contacts…etc

Et… les nombres ne cessaient d’augmenter passant de 5.000 à 60.000 par jour.

Après un retour au confinement de l’Irlande et du Pays de Galles, la France ainsi que d’autres pays Européens décidèrent de faire de même. Et le retour des mécontents ne tarda pas, avec les individus contre:

  • les masques,
  • le confinement,
  • le télé-travail,
  • la fermeture des cinémas, théâtres, gym, restaurants, bars, cafés,
  • le gouvernement (inévitable),
  • la ré-ouverture des écoles, lycées, collèges,
  • la fermeture des universités,

and the list goes on….

Cette pandémie étant hors de contrôle, un confinement est le seul outil disponible pour la contrer et faire baisser les infections et aider les soignants et les services de réanimation qui sont d’ores et déjà saturés. Mais l’égoïsme a pris le dessus et s’entraider semble avoir perdu toute signification. C’est du chacun pour soi, jusqu’au moment ou ce virus touche l’un de vos proches…

Certains s’en sortent avec juste quelques symptômes mais d’autres peuvent être gravement atteints avec parfois même des séquelles qui restent pendant plusieurs semaines/mois.

La question maintenant : ce nouveau confinement de 4 semaines (ou plus) sera t-il assez efficace pour calmer le jeu ?

La réponse : uniquement si tout le monde respecte les règles du jeu et les principes imposés dans l’attente d’un traitement/vaccin…qui tarde à venir.

Sur ces mots… prenez soin de vous.

La vie avec un masque #Covid19

11/10/2020

Depuis Mars 2020, nos vies ont changé… Covid19 est à nos côtés. Nous vivons ensemble sans pour autant se voir.

Au début de l’histoire, personne n’y croyait, vivre avec un masque chirurgical sur le visage pour la plupart de nos journées, dès que l’on sort de chez soi.

Et pourtant, cette fiction est devenue réalité.

Des restricitions à nos vies, parfois vues comme des punitions. Il est important de respecter ces nouvelles règles de vie même si…certains sont contre. Il y a toujours des « anti »…c’est ce qui caractérise le peuple Français.

Dès qu’une règle est mise en place, il faut tenter de la contourner et de la contrer… Mais pour qui et pourquoi ?

Le virus est global. Personne n’essaye de punir personne mais tout simplement d’éliminer ce Coronavirus qui pollue nos mouvements avec nos proches que ce soit en famille ou au travail.

En passant devant des lieux publics comme restaurants Rue St Denis sur Paris, il y a des situations totalement incroyable. Un établissement avait une affichette qui disait « 38 clients maximum » ! Alors…pourquoi 38 et pas 35 ou 39 ? Sachant que cela était dans un espace clos…

Tout cela pour dire que les gestes barrières, les protocoles sanitaires ne sont pas respectés.

Alors pas étonnant que les cas de Covid19 sont en montée atteignant des +20000 par jour !

Etre indiscipliné ne va pas venir à bout de ce phénomène qui nous empêche de vivre libre…comme avant.

Des rassemblements de plusieurs personnes devraient tout simplement être interdit même si cela est difficile mais l’espèce humaine serait-elle devenue si bête qu’elle s’auto-détruit ?